fbpx

Les étapes de l’installation de panneaux solaires pour autonconsommer

Les étapes de l’installation de panneaux solaires pour autoconsommer

Etape 1 : Trouver un installateur solaire & obtenir un devis

Choisir le bon artisan solaire nécessite de comparer plusieurs devis. Les variations de prix peuvent être importantes d’un installateur à l’autre. Tenez compte de la qualité des produits, du travail, des garanties et de l’accompagnement pour orienter votre choix. 

Qui plus est des installateurs fiables seront agréés QualiPV et posséderont la mention RGE « Reconnu Garant de l’environnement » qui vous rend éligible aux subventions de l’Etat. 
Durant votre premier échange l’installateur vous posera une série de questions à propos de votre maison, incluant votre facture d’électricité actuelle, l’âge de votre toit, son angle (plat ou incliné), son type de tuiles, la finalité de votre projet (l’autonomie totale ?) … 

Pour vérifier la réputation de votre artisan, n’hésitez pas à vous informer sur internet. Cherchez quelle est son expérience et ses références clients. Un professionnel digne de confiance n’a rien à cacher ! 
N

QualiPV & label RGE

Sont les deux certifications que vous devez rechercher chez un artisan.
i

Comparez les devis

Tenez compte de la qualité des produits, du travail, des garanties et de l’accompagnement.

Etape 2 : La visite technique 

Elle est effectuée par le Responsable du Chantier qui sera également présent le jour de l’installation. Elle doit être organisée avant la fin du délai de rétractation : ainsi vous pourrez changer d’avis si l’artisan ne vous inspire pas confiance. 

À cette occasion, l’installateur analyse la charpente, convient du placement exact des panneaux, des coffrets AC/DC,  de l’onduleur et/ou de la passerelle de communication et du passage des câbles. 

La visite technique est un bon indicateur de la compétence de l’artisan. Retenez qu’il devra systématiquement monter sur le toit pour opérer ces vérifications préalables. 

Etape 3 : Déclarer les travaux & souscrire une assurance responsabilité civile

Comme tout projet d’investissement d’envergure dans l’immobilier, installer des panneaux solaires implique d’obtenir des autorisations de travaux. Heureusement, certains installateurs vous épargneront l’envers du décors en entreprenant ces démarches à votre place ! 
Si ce n’est pas le cas :
  • il vous faudra remplir une déclaration préalable auprès de la mairie de votre commune
  • si votre résidence est implantée près d’un site classé ou historique, vous aurez besoin d’une autorisation de travaux auprès de l’association des Architectes des bâtiments de France
  • si vous construisez votre logement neuf, l’installation des panneaux photovoltaïques devra être intégrée au permis de construire. 
Sachez qu’une attestation d’assurance de responsabilité civile vous sera réclamée par votre artisan avant d’entamer les travaux. Elle est normalement comprise dans votre multirisques habitation. Si vous n’avez pas souscrit un tel contrat, renseignez-vous simplement auprès de votre assureur. 

Etape 4 : Installation !

Artisan installant des panneaux solaires.
C’est un jour excitant pour tout autoconsommateur solaire ! Votre installateur commencera par préparer votre toit et s’assurera que vos tuiles sont correctement fixées. Ensuite, les intervenants passeront les câbles qui se connecteront à votre panneau électrique et au système d’alimentation général.

 

Une fois le câblage terminé, ils installeront des supports pour soutenir vos panneaux (c’est la seule pièce d’équipement qui sera effectivement fixée à votre toit). La structure se présente généralement sous forme de rails pour une installation surimposée. Dès que les supports sont stables et convenablement orientés, les panneaux sont placés dessus. 

 

Enfin, votre ou vos onduleurs sont connectés aux panneaux pour convertir l’énergie du courant continu (DC) en courant alternatif (AC) utilisé dans les maisons et sur le réseau électrique.

Une fois les panneaux solaires fixés au toit et l’équipement électrique et de surveillance monté, l’installateur procède aux derniers tests pour s’assurer du bon fonctionnement du dipositif. S’ils sont concluants, il fait place nette et vous laisse profiter de votre maison solaire !

En moyenne, une installation se fait sur une journée. Elle peut varier d’un à trois jours en fonction de la taille du système que vous installez. 
Etape 5 : Suivi et maintenance 
L’accompagnement et le suivi sont un gage de qualité : c’est ce qui garantit la performance de votre installation solaire sur le long terme. Suivant les garanties convenues avec votre installateur, vous pourrez bénéficier d’une maintenance de votre équipement sur une durée de 20 ans ou plus !

Préférez les grandes marques qui pourront toujours honorer leurs garanties