fbpx
(Last Updated On: 14 septembre 2018)

La vérité sur l'augmentation du prix de l'électricité en France

La vérité sur l’augmentation du prix de l’électricité en France 

 

La France dispose du plus grand parc nucléaire européen. Sur le papier, cela lui confère un avantage certain sur le coût de son énergie. Dans les faits, on constate que le prix de l’électricité augmente chaque année et que le phénomène n’est pas près de se résorber. Ces 10 dernières années, il a augmenté de 5,3 % par an en moyenne pour les particuliers propriétaires de leur maison.

 

Quelles sont les raisons de l’augmentation du prix de l’électricité ?

 

En moyenne, le prix de l’électricité a augmenté de 41 % en France depuis 2007, soit plus que l’augmentation du paquet de cigarettes sur la même période. Ce coût est encore plus important pour les famille, lesquelles ont assumé 55 % de charges en plus, tandis que les petits appartements ont connu une hausse de 38 % sur leur budget alloué aux dépenses électriques.

 

Pour comprendre cette augmentation constante et celles qui viendront par la suite, il faut connaître les dépenses liées à la production d’électricité. C’est la hausse de ces dépenses – qui représentent environ 1/3 du coût final de l’électricité – qui impacte directement nos foyers.
 
 Le coût de l’électricité est divisé en 3 postes de dépenses : 

Le coût de l’électron

Dont on se sert pour produire l’électricité

Le coût de l’acheminement de l’énergie

Soit le réseau équipé de lignes à haute tension

Le coût des taxes

D’électricité ou de type TVA
Taxes de l'électricité en France par Libow

Diagramme des postes de dépenses de l’électricité en France.

Les taxes sur l’électricité augmentent

En l’espace de 10 ans, les taxes ont augmenté de 119 %.

Parmi elles, on retrouve la CTA (la Contribution Tarifaire d’Acheminement), la CSPE (la Contribution au Service Public d’Electricité), la TCFE (les Taxes sur la Consommation Finale d’Electricité) et enfin, la TVA, qui s’applique à la fois sur le montant de l’abonnement et … sur les autres taxes (CTA, CSPE et TCFE) ! 

La CSPE sert notamment à financer la politique de soutien aux énergies renouvelables. Elle permet également de faire en sorte que le coût de l’énergie soit le même partout en France, même si les coûts d’acheminement diffèrent. C’est ce qu’on appelle la péréquation tarifaire, et son maintien coûte cher. À elle seule, la CSPE a connu une hausse record de 650 % depuis 2002 !

L’ensemble de ces taxes comptent pour plus du tiers des dépenses dans le prix de l’électricité et en 10 ans, elles ont plus que doublé ! 

Les taxes ont augmenté de 119 % en 10 ans

L’électron nucléaire de plus en plus cher

 

En France, le prix de l’électron est conditionné par notre parc nucléaire, d’où sort 75 % de notre production d’électricité. 
Or le coût de l’électricité nucléaire tend à augmenter de manière exponentielle. 

 

En cause :
  • Les exigences des nouvelles normes de sécurité faisant suite à l’accident nucléaire de Fukushima, qui ont fait bondir les coûts d’exploitation ;
  • L’obligation de capacité qui incombe aux centrales nucléaires :  elles doivent être en mesure de satisfaire les besoins en électricité dans les pics les plus importants de demande, or les “périodes de pointe” sont de plus en plus énergivores ; 
  • L’allongement de la durée de vie des centrales nucléaires sur 10 ans (le plan de “grand carénage” visant à financer la rénovation de notre parc nucléaire) qui s’élève à 50 Milliards selon EDF et 100 Milliards selon la Cour des Comptes. Ces coûts n’ont d’ailleurs pas encore été intégrés dans le prix notre électricité.
L’énergie nucléaire de demain n’est pas plus réjouissante si on en croit le prix des centrales nucléaires nouvelle génération, les EPR, qui coûtent 2 fois plus chères à la production que nos vieilles centrales.

Les centrales nucléaires nouvelle génération (EPR) seront 2 x plus chères à produire

Le coût de l’acheminement de plus en plus lourd

 

L’avenir se brode de programmes d’investissements comme notre paysage de lignes hautes tensions. Le “marché unique européen de l’énergie” vers lequel se tourne la France implique l’augmentation des connexions entre les pays. Ce qui va sensiblement impacter le coût de l’acheminement de l’électricité dont se charge EDF : 

 

  • 1,5 Milliards d’euros par an jusqu’en 2024 pour le Réseau de Transport de l’Electricité (RTE) ;
  • 3,6 Milliards d’euros pour le programme d’investissement ENEDIS (ex ERDF) rien qu’en 2016 ;
À cela, il faut ajouter les actions de modernisation d’ENEDIS sur son réseau avec le remplacement des anciens compteurs électrique par le compteur Linky.

 

Pour récapituler : 
  • Le coût du transport (les lignes à haute tension, pareilles aux autoroutes de l’électricité), va encore augmenter du fait de la volonté d’aller vers le marché européen de l’énergie ;
  • Le coût de la distribution, lui (l’équivalent des départementales de l’électricité), connaît le contre-coup du déploiement du compteur nouvelle génération Linky d’Enedis ; 
Le coût du transport de l'électricité

Des milliards sont investis dans le transport et la distribution de l'électricité

L’autoconsommation solaire pour être indépendant 

 

L’augmentation du prix de l’électricité est une constante que nous allons tous subir dans les années à venir, c’est une certitude. Selon la commission d’enquête du Sénat et l’ADEME (l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), ces trois différents postes de dépenses ne vont cesser de s’alourdir : entre 3 et 6 % d’augmentation par an sur le prix global du courant. 
Prévisions sur l'augmentation du prix de l'électricité par Libow

Les prévisions sur l’augmentation en % du prix global de l’électricité.

Faut-il y voir une fatalité ? Non !

Le monopole d’EDF sur le réseau électrique en France a concouru à répandre l’idée selon laquelle nous sommes soumis aux conditions de ses offres. Ce qui est faux. D’une part, il est tout à fait possible de faire jouer la concurrence en allant chez un fournisseur alternatif. D’autre part , il existe un moyen rentable de gagner en autonomie énergétique : l’autoconsommation. 

L’énergie autoconsommée ne nécessite pas d’acheminement et n’est donc pas taxée !

Un dispositif de panneaux solaires installé sur votre toit vous permet de produire votre propre énergie pour la consommer directement sur place. C’est une énergie verte, gratuite (on ne taxe pas encore l’ensoleillement !) et renouvelable. Bon pour votre portefeuille et la planète.